Saison 1990

Après 25 années de compétition automobile, s'étant illustré dans presque toutes les disciplines connues, Jean-Claude Andruet prenait une retraite bien méritée...
Mais une telle passion ne s'éteint pas du jour au lendemain. Un tel talent ne s'efface pas aussi vite.
Très occupé par sa nouvelle vie d'homme d'affaires, il mettait sa carrière de pilote en sommeil...

A bientôt, Jean-Claude.

Saison 1991

Bien que retraité, Jean-Claude Andruet faisait une courte apparition aux Interclub PTS à Magny cours, les 23 et 24 mars. Invité par le PTS, il faisait équipe avec Pierre Pagani. Quelques freinages tardifs occasionnaient un restyling de la face avant de sa voiture !

Pas de saison 1992

Saison 1993


Trophée Andros Isola 2000 16 et 17 janvier: FORFAIT

Trophée Andros à Chamonix. Déçu de n'avoir pu courir à Isola, Jean-Claude Andruet était bien présent les 6 et 7 février avec sa Visa turbo. Associé à Daniel Girardon, il signait le sixième temps des essais, mais un début d'incendie le stoppait dans la première manche. Dans la seconde, il était contraint à l'abandon.

Saison 1994

Retour de Papi Andruet à La Bresse, manche du Trophée Andros, les 8 et 9 janvier. Au volant d'une Mercedes 190 du team Monégasque MRB, Jean-Claude Andruet...

Trophée Andros, Isola 2000, les 15 et 16 janvier. Initialement prévu au volant de la Mercedes 190 du team Monégasque MRB, il cédait sa place à Cathy Caly... Quel galant homme, ce Jean-Claude Andruet !

Invité à la vingt cinquième ronde du Jura, les 29 et 30 janvier, Jean-Claude Andruet effectuait un retour tonitruant à la compétition. Au volant d'une Visa 1000 Pistes (9109 WF 06, avec P. Brehet, il remportait l'épreuve avec maestria, n'ayant plus fait de rallye depuis plusieurs années ! Même s'il pensait se faire déposer, il avait bien reconnu et s'était bien préparé.

Une nouvelle forme de compétition se développait: les courses Historiques. Certes, elles existaient depuis bien longtemps, mais de nouvelles épreuves, reprenant tout ou partie de quelques grandes classiques voyaient le jour...
La coupe des Alpes historique, moins longue, certes que l'originale, comptait parmi les plus importantes.

Au volant de la berlinette A110 (ex 7087 HE 76) avec laquelle il avait remporté le Tour de Corse 1972, Jean-Claude Andruet, le cheveu blanchi, prenait le départ de la Coupe des Alpes Historique. Il signait le meilleur temps de la spéciale du Mont Ventoux.

Invité à la course de côte de Beynac, le 28 août, Jean-Claude Andruet retrouvait la Berlinette A110 (ex 7089 HE 76) qu'il avait mené à la victoire avec Biche, au rallye du Var 1972. Hélas, une erreur dans un passage de vitesse, et c'était l'abandon.

Saison 1995

Surprise au rallye de Monte Carlo du 21 au 26 janvier. Rover, qui mettait sur le marché une édition spéciale de la Mini, pour fêter le trentième anniversaire de la victoire monégasque d'une... Mini, engageait une... Mini (389 BHV 95) et contactait un pilote de légende pour la conduire. Jean-claude Andruet, qui fêtait aussi ses trente ans de carrière, appela donc une navigatrice de légende... Et Andruet-Biche prenaient le départ du rallye de Monte Carlo. Bien sûr, l'opération était plus marketing que sportive. Les performance de la Mini 1300, les choix limités de pneus en 12" ne laissaient aucun espoir de victoire ! Mais difficile d'attendre d'Andruet qu'il fasse le touriste. Dans le seconde ES, il tapait le mur de neige après être parti en glisse. La voiture se retournait, faisait quelques mètres à l'envers, et un talus la rétablissait sur les roues. Train avant ouvert, il repartait ! Malgré quelques soucis avec la pompe à essence, il poursuivait la course jusqu'à la neuvième ES, où la rupture d'une rotule de suspension le contraignait à l'abandon.

A nouveau avec Brehet, et sur la Visa 1000 Pistes Cavasino (9109 WF 06), Jean-Claude Andruet prenait le départ de la ronde du Jura les 28 et 29 janvier. Un tête à queue lui faisait perdre quelques précieuses secondes, et toute chance de rééditer sa victoire de l'année passée. Il finissait toutefois troisième à 29' du vainqueur, Deniset (R5 turbo gr. F)... (Hé, j'vais t'dire mon pote, sans mon tête à queue...)

Au tournoi de Karting de l'ATPJA les 4 et 5 juillet, une forte opposition s'était réunie pour empêcher Jean-Claude Andruet de gagner !!! Balas, A. Beltoise, A. Ferté, Lagorce, Lemarié, Moreno, Neveu, Pescarolo, Panis, Terrien... faisaient partie partie de cette coalition ! Le spectacle était au rendez-vous de cette récréation, remportée par Roberto Moreno (ancien champion du Monde de Karting).

24 heures tout terrain de Paris 9 10 octobre Buggy Fouquet

Le troisième rallye des voitures électrique de La Rochelle les 28 et 29 octobre, offrait à Jean-Claude Andruet l'occasion de retrouver Biche. Au volant d'une AX, ils se classaient seconds, derrière le Ligier SSSP Sport des Suisses Tischauser et Gabriel.