Saison 1987


C'est par le sprint hivernal des champions à Serre Chevalier que démarrait la saison de Jean-Claude Andruet, les 24 et 25 janvier. Les épreuves se déroulaient sous forme de courses poursuites par deux, sur trois tours lancés. Jarier, remportait sa manche et éliminait Andruet. C'est Chauche qui était sacré champion, après avoir vaincu Béguin en finale.

Un mois plus tard, les 21 et 22 février, Andruet se retrouvait aux 24 heures de Chamonix. Il partageait le volant de sa Visa 1900 turbo 4X4 avec Bertrand Balas. Ensemble, ils terminaient dixièmes des deux premières courses du Grand Prix Levi's et en douzième dans la troisième course. Hélàs, la boite de vitesses de la Visa rendait l'âme dans la quatrième épreuve. Ils étaient toutefois classés seizièmes, au nombre de points marqués dans les trois premières manches

Grand Prix Tout Terrain de Montpellier, 31 janvier au 2 février

Retour aux épreuves routières à l'occasion du rallye Alsace Vosges, du 18 au 21 juin. Engagé au volant d'une Ford Sierra Cosworth groupe N, avec le soutien de Total et Feu Vert, Jean-Claude Andruet retrouvait Auriol, Béguin, Loubet, Hazard, Baroni... Un problème sur le moteur obligeait les mécaniciens à le remplacer, la veille du départ, par un moteur... de série ! Signant malgré tout deux neuvièmes temps dans les ES4 et 8, un dixième dans l'ES 9, loin derrière Baroni, leader du groupe N, Andruet se retirait dans la dix huitième spéciale, sur décision personnelle, malgré un superbe sixième temps dans la seizième ES.

Petit passage en montagne, les 27 et 28 juin, à la course de côte de Fouchy. Au volant d'une Sierra Cosworth Jakubovski, Jean-Claude Andruet se classait quatrième du groupeN.

Continuant à varier les plaisirs, en attendant un volant d'usine, Jean-Claude Andruet ressortait sa Visa 1900 turbo 4X4 et participait au rallycross de Bergerac Faux, les 10 et 11 octobre. Malgré des problèmes moteur durant tout le week-end, il était troisième, quand, juste avant l'arrivée, Demoisson, au volant d'une Alpine V6 bi-turbo 4X4 le dépossédait de sa position.